Jacquet, Nicolas B.: Curiosités du Paris Haussmannien : coutures et secrets de fabrication d’une capitale. 1 vol., 191 p., index, ill., 230 photos, plans, fac-sim., 21 cm , ISBN : 978-2-84096-852-8, 19,90 €
(Parigramme, Paris 2014)
 
Compte rendu par Gwenn Gayet, Direction régionale des Affaires culturelles d’Auvergne
(gayet.gwenn@orange.fr)

 
Nombre de mots : 449 mots
Publié en ligne le 2014-07-08
Citation: Histara les comptes rendus (ISSN 2100-0700).
Lien: http://histara.sorbonne.fr/cr.php?cr=2214
Lien pour commander ce livre
 
 

          Curiosités du Paris Haussmannien, coutures et secrets d’une capitale est un ouvrage de Nicolas-Bruno Jacquet, historien de l’art spécialisé en architecture. Suivant la ligne directrice des publications des éditions Parigramme, l’auteur propose une découverte de la Ville de Paris au prisme des travaux opérés par le baron Haussmann. Il ne s’agit pas ici de relater l’histoire de ces travaux à grande échelle qui bouleversèrent l’aspect de la capitale, mais d’en souligner des points de détail pour le visiteur. Comme tout guide s’attachant aux curiosités, celui-ci s’attarde sur des compromis, imperfections, approximations ou dispositions inhabituelles. Cet ouvrage de vulgarisation présente de très nombreux documents graphiques et photographiques d’excellente qualité dont la plupart sont dus à l’auteur.

 

          Le sommaire détaillé (p. 2-5) se décompose en seize chapitres classés selon les arrondissements de Paris. Ce guide pratique est simple de manipulation comme de compréhension. Une courte introduction (p. 7-8) rappelle au lecteur le contexte socio-politique des travaux haussmanniens. Les tenants comme les aboutissants des modifications sont évoqués avant que soient présentés des points de détail précis sur l’architecture, le tissu urbain, certaines voies et bâtiments. « La fin du XIXe siècle, le XXe siècle et le début du XXIe siècle ont été agités de débats sur l’évaluation du projet total mis en œuvre par Napoléon III et son préfet » (p. 6) : cette conception de la ville utopique fournit le point de départ de l’analyse de l’auteur qui propose une première approche pour le XIXe siècle en composant avec l’histoire et l’existant.

 

          Chaque curiosité est présentée selon une trame inchangée, constituée d’un titre suggestif, d’une adresse précise, de commentaires n’excédant pas une page, complétée d’une à trois illustrations. La présentation synthétique du thème est souvent étayée par des éléments graphiques de choix. Les réflexions succinctes ne sauraient être dues au format choisi ni à la volonté de l’auteur de rendre ce guide pratique d’utilisation. Nous remarquons quelquefois l’emploi de termes inappropriés, comme celui de « moyenâgeux » (p. 176). Pourtant, l’auteur sait mettre en évidence des faits oubliés et/ou méconnus tout en montrant leur intérêt.

 

          Les éléments illustratifs sont variés : tous les supports sont ici convoqués, peintures, photographies actuelles et anciennes (noir et blanc, sépia), archives, gravures, sculptures, plans, journaux, lithographies aquarellées, vues stéréoscopiques, ou encore caricatures.  À l’issue des seize chapitres, deux caricatures et un plan de Paris en 1871 (p. 184-187) concluent l’ouvrage, puis suit un index général des noms, (p. 189-191) dont le classement suit un ordre alphabétique. 

 

          Ce livre, présenté sous forme de guide, nous fait découvrir Paris par le biais de détails insolites dus aux travaux haussmanniens. L’utilité de ce volume, guide pratique pour le voyageur, réside dans la découverte des questions d’urbanisme au XIXe siècle. Bien que les références bibliographiques soient souvent délaissées au profit de la pure curiosité, la qualité des illustrations, tout comme le propos succinct, nous font prendre conscience des changements opérés par le baron Haussmann dans la capitale.